Délices et Gourmandises : Une galette ou une crêpe bretonne ?

galette-bretonne

En Bretagne, qui dit galette, dit crêpe. Toutefois, il existe quelques nuances entre ces appellations selon les régions. L’histoire de la galette bretonne est étroitement liée à celle du blé, plus précisément du blé noir ; il constitue son principal ingrédient. La galette bretonne est généralement servie dans toutes les crêperies.

Brève histoire de la galette bretonne

L’histoire de la galette bretonne remonte au XIIe siècle pendant lequel les croisés européens découvrent en Asie le blé noir. Ces derniers ou chevaliers chrétiens occidentaux ramenèrent d’Asie quelques plants qu’ils essayèrent de cultiver, mais il s’adapte mal au climat tempéré de l’Europe. En France, il est cultivé surtout en Bretagne, région à climat doux et humide et disposant d’une terre acide, plus propice à la culture du sarrasin, et donc du blé noir.

Au début du XVIe siècle, persuadée des vertus du sarrasin, la duchesse Anne de Bretagne vulgarise la culture du blé noir qu’elle nomme la « plante des cent jours ». Depuis ce temps, la galette au blé noir est à la mode et devient une spécialité bretonne. Quand on parle de la galette bretonne, on se réfère surtout à la Haute-Bretagne, territoire de la galette, épaisse et moelleuse.

Ingrédients de la galette bretonne par Délices et Gourmandises

Pour faire une galette bretonne, il faut de la farine de blé noir, du sel, des œufs, de l’eau et du beurre fondu. On peut la consommer nature ou avec un accompagnement salé ou sucré. Pour la garniture, on utilise généralement du beurre salé, du jambon blanc, du fromage râpé de type Emmental et d’un œuf frit au plat. Toutefois, pour varier, de nombreux cuisiniers proposent de la sauce béchamel, de la viande hachée, des champignons de Paris et bien d’autres encore.

 galette bretonne

Nuances entre les trois cousines bretonnes

Quand on parle de galette bretonne, on sait se référer à la région où l’on se situe. Ainsi, en Haute-Bretagne, la galette bretonne est cette pâte constituée de sarrasin, de sel et d’eau (éventuellement d’œuf). En Basse-Bretagne, la partie ouest de la région correspondante, il s’agit plutôt d’une crêpe à base de farine de blé noir (ou encore de sarrasin, c’est selon). Enfin, tant en Haute-Bretagne qu’en Basse-Bretagne, on connait la crêpe au froment servant de tartine.

Vous souhaitez savourer d’authentiques galettes bretonnes ? Rendez-vous vite chez Délices et Gourmandises et découvrez ses paquets d’authentiques galettes bretonnes pour le plaisir du palais.

Publicités

3 réflexions sur “Délices et Gourmandises : Une galette ou une crêpe bretonne ?

  1. Un peu d’histoire pour élargir les connaissances, merci Délices et Gourmandises 😉

    Pour ma part, les galettes bretonnes ont toujours été ces biscuits sucrés qu »on prend à l’heure du thé et les crêpes … ben des crêpes salées ou sucrées. Je m’y perds encore aujourd’hui quand on parle de galette bretonne. Quoi qu’il en soit, les galettes bretonnes de Délices et Gourmandises sont absolument délicieuses … J’en prends régulièrement pour le goûter des petits.

  2. Moi aussi des fois je m’embrouille avec ces trois appellations. Que ce soit le biscuit ou la crêpe, je les trouve tous super bons. Merci Délices et Gourmandises pour ce petit cours d’histoire et pour la petite recette aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s