Quels vins boire en période de forte chaleur ?

Quand le soleil est à son zénith, tout le monde veut se désaltérer avec des boissons rafraîchissantes. Amateur de bons vins, vous vous demandez quelle bouteille choisir pour faire face à la forte chaleur estivale. Délices et Gourmandises vous fournit quelques conseils qui pourront très bien servir quand le thermomètre dépasse les 30 °C.

Les vins fruités et légers à l’honneur

Mettez de côté les vins corsés, aux saveurs intenses et épicées. Il faut privilégier les vins rosés clairs (Tibérius Rosé du Languedoc), les blancs secs aux notes d’agrumes et de fleurs (Riesling d’Alsace, Chardonnay Réserve Martin du Languedoc), et les effervescents frappés, très appréciés pour leurs bulles rafraîchissantes (Mon Bijou, caves de Landiras).

Les vins rosés sont parfaits en apéritifs avec des plats de crudités, de charcuterie et de grillades. Quant aux vins blancs, ils seront meilleurs avec les poissons grillés et les fruits de mer. Il convient toutefois de ne pas les servir frappés. Gardez la température à 12°C minimum. Les vins mousseux et effervescents apportent, pour leur part, une note de légèreté et de fraîcheur à la fin du repas.

Et qu’en est-il des vins rouges ?

L’été n’est pas la saison idéale pour déboucher un grand cru rouge. Il est toutefois possible de choisir des vins rouges plus légers aux tanins plus souples (Domaine du Bosc Rochet AOC Minervois, Château Le Vinata Bordeaux). L’astuce, c’est de placer la bouteille au réfrigérateur 30 min avant de servir pour le rafraîchir légèrement. Il est déconseillé de le laisser plus de temps au frais au risque d’altérer son goût. Les vins rouges accompagnent parfaitement les fromages, les barbecues, et les pizzas.

Dans tous les cas, il est préférable d’alterner les coupes de champagne et les verres de vin avec des verres d’eau, afin de prévenir la déshydratation.

Publicités

Le cheese-cake, un gâteau idéal pour l’été

Parmi les pâtisseries les plus recommandées pour l’été, le cheese-cake pourrait gagner haut la main. Ce gâteau au fromage blanc, facile à préparer se déguste aussi bien au dessert que pour le quatre heures. En voici une recette que vous ne pourrez pas rater même si vous êtes un apprenti pâtissier.

Les ingrédients qu’il faut pour un cheese-cake pour 10 personnes :

D’abord pour la croûte :
– 250 g de biscuits émiettés. Délices et Gourmandises vous recommande les petits bruns.
– 125 g de beurre fondu
– Deux pincées de muscade ou de cannelle en poudre

Puis pour la garniture :
– 500 g de fromage blanc frais
– 150 g de sucre semoule
– 25 cl de crème fraîche
– 3 œufs moyens
– 2 cuillerées à soupe de farine
– 1 cuillerée à café d’extrait de vanille

Préparer et cuire votre cheese-cake

Préchauffez le four sur thermostat 6 (180 °C)
Faites un mélange homogène avec les biscuits, le beurre fondu et la muscade ou la cannelle.
Beurrez du papier sulfurisé que vous mettrez dans le fond d’un moule de 23 cm de diamètre. Un moule à fond amovible serait idéal pour faciliter le démoulage, mais il faut veiller à ce que le papier dépasse d’environ deux à trois centimètres pour que vous puissiez tirer dessus.
Versez le mélange aux biscuits dans le moule et tapissez bien le fond à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Mettez au frais dans le réfrigérateur.
Travaillez le fromage blanc au fouet jusqu’à ce qu’il soit lisse et homogène. Ajoutez le sucre et la farine, puis les œufs un par un. Continuez de battre et ajoutez la crème et l’extrait de vanille.
Sortez la pâte aux biscuits du réfrigérateur et versez la mixture au fromage dessus. Retirez le surplus de croûte qui dépasse pour éviter qu’elle ne brûle.
Enfournez pour environ 1 h. Vérifiez la cuisson en touchant le dessus de la garniture. Il doit être bien ferme.
Attendez que votre cheese-cake soit bien froid avant de démouler et servir.

Bien manger et vivre sereinement malgré le diabète… et ceci n’est pas une arnaque

Dans le livre « Victoire sur le diabète », Natur’Santé propose aux personnes diabétiques des solutions simples, mais efficaces pour réduire les contraintes créées par la maladie et leur permettre de mener une vie normale. Grâce à ces astuces simples, Cécilia a … Lire la suite

Les meilleures astuces pour réussir vos religieuses

Les desserts au chocolat sont des valeurs sûres pour ravir les petits et les grands. Pour une recette facile à préparer, optez pour les religieuses. Les Délices et Gourmandises se fait un plaisir de vous dévoiler les étapes de préparation.

La religieuse, pour un dessert à la fois léger et délicieux

religieuses-patisseriesLa religieuse est un dessert à base de pâte à choux et de crème pâtissière. Elle est composée de deux boules de choux superposées, dont celle supérieure est plus petite. Elle doit son nom à sa présentation et à la couleur du glaçage qui rappelle celle de la tenue des religieuses. Cette pâtisserie a été inventée en 1856 par un glacier napolitain qui tenait un café à Paris, Chez Frascati.

La recette de la religieuse avec Les Délices et Gourmandises

Pour les choux :
– 80 g de beurre, dont 20 g pour beurrer la plaque
– 125 g de farine
– 25 cl d’eau
– 3 gros œufs
– 1 c-à-s de sucre
– 1 pincée de sel

Préchauffez le four à 210 °C (th. 7).

Dans une casserole, faites fondre le beurre, puis ajoutez le sucre et le sel. Rajoutez l’eau et portez à ébullition. Retirez du feu puis additionnez la farine tout en remuant le mélange jusqu’à obtenir une boule de pâte qui ne colle pas aux parois de la casserole.

Incorporez les œufs, un par un. Entre chaque ajout, travaillez bien le mélange jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène.

Mettez la pâte dans une poche à douille. Formez-en 6 grosses boules et 6 petites, à disposer directement sur la plaque de cuisson préalablement beurrée. Attention également à bien les espacer. Enfournez pendant 20 minutes à 200°C. Puis laissez refroidir sur une grille.

Pour la garniture :
– Il s’agit en premier lieu de préparer une crème pâtissière. Pour ce faire, il faut :

  • 50 cl de lait
  • 3 jaunes d’œufs
  • 120 g de sucre en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 20 g de Maïzena
  • 100 g de chocolat noir à cuire

Portez le lait à ébullition avec le sucre vanillé. Tout en remuant, additionnez le chocolat découpé en morceaux. Réservez.

Dans un bol, travaillez les jaunes d’œufs avec le sucre. Ajoutez la Maïzena en pluie.

Mélangez avec le lait au chocolat. Remettez sur le feu et laissez épaissir tout en remuant.

– Il s’agit ensuite de préparer une crème au beurre. Pour cela, il faut :

  • 50 g de beurre pommade
  • 1 jaune d’œuf
  • 35 g de sucre
  • 1 pincée de cacao en poudre
  • 1 c-à-s d’eau

Mettez le cacao et le jaune d’œuf dans un bol. Réservez.
Dans une petite casserole, chauffez l’eau et le sucre jusqu’à 140 °C.
Versez cette préparation sur le mélange jaune d’œuf et cacao. Remuez.
Ajoutez le beurre et travaillez bien jusqu’à obtenir une crème parfaitement lisse.

Pour le montage :

Opérez une légère entaille sur la partie plate des choux pour pouvoir les fourrer de crème pâtissière.

Recouvrez les grosses boules de choux de chocolat préalablement fondu au bain-marie, puis d’un peu de crème au beurre. Disposez les petites boules sur le dessus, puis décorez avec la crème au beurre.

Délices et Gourmandises : Quelques conseils pour ne plus gaspiller ses aliments

Le gaspillage alimentaire, c’est 20 kg jetés aux ordures par chaque Français chaque année selon les statistiques. En gros, chacun d’entre nous gaspille donc 7 kg d’aliments en conserve et 13 kg de restes (pains, légumes et fruits). En tout, cela représente une perte annuelle de 400 euros par personne. En plus de l’argent perdu, c’est surtout du gâchis. Il est temps d’y remédier et Délices et Gourmandises a trouvé les solutions afin de résoudre ce problème.

N’acheter que ce dont vous avez besoin

Il est important de n’acheter que ce dont vous avez besoin quand vous faites les courses. Pour savoir exactement ce qu’il vous faut, il suffit de planifier les menus de la semaine à l’avance. Ce menu constituera votre liste d’achats tout en considérant les réserves que vous avez encore dans le frigo, le congélo et le garde-manger.

Au moment des emplettes, ne vous intéressez surtout pas aux promotions. Tenez-vous uniquement à la liste, car vous n’avez besoin que de ce qui y est écrit.

Quand vous êtes au supermarché pour les courses, allez jusqu’au fond des rayons afin d’atteindre les produits avec la date de péremption la plus éloignée. Cela vous aidera à conserver cet aliment chez vous s’il arrive qu’il ne soit pas utilisé dans les semaines à venir.

Regardez bien aussi chaque emballage pour éviter de jeter après un aliment déjà abîmé. En fin, prenez les aliments frais et les surgelés quand vous allez partir pour ne pas risquer de les corrompre au moment du retour.

frigo bien rangé

Bien ranger le réfrigérateur pour éviter de gaspiller les aliments

Un mauvais rangement dans le réfrigérateur dégradera certains aliments plus rapidement. De ce fait, mettez dès à présent les aliments mis en boîte entamés, les œufs, le lait, les sauces, le beurre et les jus dans la porte. Les produits laitiers et les plats déjà cuisinés vont dans la partie haute. Les produits frais déjà commencés, les différents types de viande et poisson, les crèmes, les pâtisseries et autre iront dans la partie la plus froide, le centre. Le bac à légumes reçoit les légumes et fruits frais emballés ou lavés.

Enlevez tous les cartons une fois au réfrigérateur (à part ceux des briquettes).

Recouvrez tout avec le matériel adéquat (couvercle, film plastique, aluminium…) et mettez toujours les produits les plus anciens devant et ce qui viennent d’arriver derrière.

Comprendre les dates de péremption

Dates de peremptionLa mention DLC ou Date limite de consommation est différente de la DDM ou Date de durabilité minimale. La DLC est à suivre à la lettre. Il faut se débarrasser de tous les aliments avec cette mention dès que la date indiquée est dépassée pour éviter un risque d’intoxication alimentaire. Cependant, vous pouvez sentir et bien observer l’emballage pour voir si l’aliment qu’il contient est encore consommable quelques jours après sa date de péremption. En revanche, un produit avec la mention DDM peut être consommé librement jusqu’à plusieurs mois après la date indiquée. Seuls sa consistance et son goût peuvent avoir changé un peu.