Essayez cette délicieuse recette de bouchées aux noix

Si vous manquez d’inspiration pour le dessert, Délices et Gourmandises vous propose cette surprenante et savoureuse recette de bouchées aux noix. Ces petites douceurs feront le bonheur de toute la famille avec son agréable goût de noix. Idéal pendant la période des fêtes de fin d’année, mais aussi les autres jours !

Les ingrédients à préparer pour 6 personnes

Pour les bouchées
– 250 g de beurre
– 125 g de sucre poudre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1 pincée de sel
– 2 gouttes d’arôme amande amère
– 4 œufs
– 250 g de farine
– 2 cuillérées de levure chimique
– 125 g de noix en poudre

Pour le glaçage
– 300 g de sucre glace
– 1 cc de café soluble
– 250 g de noix

Les étapes de la préparation

Commençons par les bouchées.
– Préchauffer le four à 200 °C (Th 6-7).
– Mélangez le beurre ramolli, le sucre, le sel ainsi que l’arôme amande amère.
– Intégrez les œufs un par un au mélange précédent.
– Tamisez la farine, puis ajoutez-la à la préparation, suivie de la levure et de la noix en poudre.
– Beurrez un plat ou tapissez-le de papier sulfurisé.
– À l’aide d’une petite cuillère, confectionnez de petites boules de pâte à déposer sur le plat sans trop les aplatir (environ 1,5 cm d’épaisseur).
– Enfournez et laissez cuire pendant environ 20 min.
– Démoulez vos bouchées et laissez-les refroidir sur une grille.

Passons maintenant au glaçage
– Mélangez le café à 4 cuillérées à soupe d’eau chaude jusqu’à dissolution complète.
– Ajoutez le sucre glace et mélangez soigneusement.
– Plongez les bouchées dans le mélange obtenu.

– Laissez durcir quelques minutes, puis décorez chaque bouchée avec un cerneau de noix.

Pour varier les plaisirs, Délices et Gourmandises vous conseille d’utiliser de la poudre d’amande et des amandes effilées au lieu des noix en poudre. D’autres variantes sont possibles avec de la poudre de noisette (mais en supprimant l’amande amère) ou de la noix de coco (dans ce cas, optez pour un glaçage au chocolat plutôt qu’un glaçage au café). De nombreuses possibilités existent pour satisfaire tous les goûts !

Publicités

Comment conserver la fraîcheur de ses croquettes et friandises ?

La durée de conservation des croquettes, tout comme celle des friandises, dépend essentiellement de ses ingrédients, de son emballage et des conditions de stockage. Les Délices et gourmandises vous livre les techniques et les astuces de conservation pour qu’ils ne perdent pas leur appétence.

Les précautions à prendre pour conserver au mieux les croquettes et les friandises

L’humidité et les changements de température constituent les principaux ennemis des croquettes. La cristallisation du sucre vient s’y ajouter pour les friandises comme les caramels, bonbons et chocolats. Ainsi, il est essentiel de les mettre à l’abri de ces éléments pour leur permettre de préserver toutes leurs qualités et fraîcheurs.

À cet effet, il est indiqué de les conserver dans leurs emballages d’origine, puis de les stocker dans un endroit sec et frais. Il est aussi possible de les placer dans des boîtes ou containers adaptés. Un large éventail de boîtes hermétiques ou d’emballages isothermes, de taille variable, est aujourd’hui disponible dans le commerce et sur des sites de vente en ligne.

Dans ces conditions, les croquettes et friandises pourront se conserver plus longtemps : entre six et neuf mois pour les bonbons gélifiés, les caramels et les gommes à mâcher. En ce qui concerne le cas des chocolats, pour éviter qu’ils fondent par temps très chaud, ils peuvent exceptionnellement se conserver au réfrigérateur. Toutefois, pour éviter toute prise d’odeurs et d’humidité, il est impératif de les enfermer dans une boîte hermétique. Il faudra les sortir du réfrigérateur 15 à 30 minutes avant leur dégustation.

Des croquettes ou des friandises périmées ou altérées, un risque pour la santé

La consommation de croquettes ou de friandises altérées est dangereuse pour la santé, tout comme leur consommation au-delà de la date de péremption mentionnée sur l’emballage. En effet, en plus de perdre en appétence, l’aliment risque de développer des microbes qui peuvent vous rendre malade. Surtout, évitez d’en manger si l’aliment présente des moisissures ou si le goût ou la couleur sont altérés. Aussi, pensez à toujours conserver l’emballage d’origine du produit et à vérifier à chaque fois que la date de péremption n’est pas dépassée.

Comment conserver les fruits et légumes ?

La conservation des fruits et légumes pose toujours un problème pour certaines personnes. Par exemple, elles rangent les tomates dans le réfrigérateur et laissent les champignons sur la table de la cuisine, ceci est à éviter.

Il est à noter que la plupart des fruits et légumes produisent de l’éthylène, un catalyseur responsable de la maturation des fruits. Ainsi, il est nécessaire de ne pas les mettre dans un même bac mais de les séparer. Délices et Gourmandises vous a préparé une liste détaillée pour bien conserver vos fruits et légumes.

Voici la liste des fruits et légumes et leur mode de conservation.

A température ambiante et au frigo:

– Agrumes : Ils sont faciles à stocker grâce à leur peau épaisse. Ils seront frais pendant 2 semaines au frigo ou 1 semaine à température ambiante.
– Ananas : à conserver sur la table jusqu’à ce qu’il soit mûr. Après, vous pouvez le garder au frigo jusqu’à 5 jours.
– Ail : se garde à température ambiante. La durée de conservation des têtes d’ail est de 3 à 5 semaines. Les gousses se conserveront environ 10 jours une fois séparées.
– Avocats : La température ambiante leur convient. Pour accélérer la maturation, placez-les dans un sac en papier avec une banane, sinon au frigo.
– Bananes : Comme elles produisent plus d’éthylène, il est essentiel de les séparer des autres produits. Conservez-les à température ambiante. Laissez-les au frigo, dans un sachet hermétique, si elles commencent à être trop mûres. La peau aura tendance à noircir mais le fruit restera intact.
– Courges : La température ambiante est suffisante
– Kiwis : Les faire mûrir dans un sac en papier avec une banane ou une pomme, ensuite garder dans un sac en plastique au frigo jusqu’à une semaine.
– Melons : conservez-les dans un sac en papier avec une banane ou une pomme pour les faire mûrir, puis dans un sac en plastique au frigo jusqu’à environ une semaine.
– Noix, noisettes, amandes : placez-les dans un lieu frais, aéré et sec pour éviter les pourritures.
– Oignons : un endroit frais, aéré et sec leur convient. Il ne faut jamais les mélanger avec les pommes de terre pour les conserver jusqu’à 2 ou 3 mois.
– Patates douces : Gardez-les dans un lieu frais, aéré et sec. Ainsi elles dureront 2 à 3 mois. A température ambiante, elles se conserveront une semaine.
– Pêches, prunes, abricots, nectarines : mettez-les à température ambiante jusqu’à ce qu’ils mûrissent, et ensuite placez-les dans des sacs en plastique au frigo. Ces fruits se conservent 3 à 5 jours. Ils se lavent seulement avant la consommation.
– Poires : laissez-les à température ambiante si elles ne sont pas mûres, ensuite dans un sac en plastique au frigo ; elles se conserveront une semaine.
– Pommes de terre : Dans un lieu frais, sec et aéré, la durée de conservation est de 2 à 3 mois. Evitez de les mettre avec les oignons.
– Tomates : Placez-les à température ambiante. Evitez de les garder dans un sac fermé car l’éthylène fera pourrir tout le contenu du sac. Consommez-les à température ambiante.

Au frigo :

– Asperges : Enveloppez les asperges fraîches avec un linge humide et du papier aluminium. Elles se conserveront pendant 1 à 2 jours. Il est quand même conseillé de les consommer tout de suite.
– Aubergines : Mettez-les dans un sac en plastique au frigo.
– Chou-fleur, chou, brocoli : Emballez-les et placez-les au frigo. Ne les lavez pas avant de consommer.
– Cerises : gardez-les dans un sac en plastique, et laissez-les au frigo. Lavez-les seulement avant de les manger.
– Champignons : Conservez-les environ une semaine dans un sac en papier au frigo. Lavez-les avant de les manger.
– Châtaignes et marrons : mettez-les dans un sac en papier au frigo durant 4 à 7 jours.
– Concombres : gardez-les au frigo dans un sac en plastique. Lavez-les avant de consommer.
– Courgettes : Conservez-les au frigo dans un sac en papier. Lavez-les seulement avant utilisation.
– Fraises : Emballez-les et mettez-les au frigo durant 4 à 7 jours.
– Haricots (verts, beurre) : Laissez-les dans un sac en plastique au frigo. Ne les lavez pas avant utilisation.
– Salades, laitues, pousses d’épinards : Lavez-les, mettez-les dans du sopalin ensuite placez le tout dans un sac en plastique.
– Navet : Conservez au frigo dans un sac en plastique pendant 7 jours.
– Poireau : Gardez au frigo dans un sac en plastique pendant 7 jours.
– Pommes : Lavez-les seulement avant de les manger. Laissez-les au frigo dans leur emballage. Ne les mettez pas près d’autres fruits et légumes car elles dégagent beaucoup d’éthylène.
– Raisins : Conservez-les au frigo dans un sac en plastique troué pour la circulation de l’air. Lavez-les seulement avant de les manger.
Dans le bac à légumes :
– Artichauts : Gardez-les dans un sac en plastique dans le bac à légumes. Mettez-les à température ambiante jusqu’à ce qu’ils s’ouvrent si vous souhaitez les faire mûrir.
– Carottes : Nettoyez-les et retirez les fanes (coupez à environ 1 cm), emballez-les dans du sopalin, ensuite mettez-les dans un sachet hermétique dans le bac à légumes.
– Céleri : Lavez-le et emballez-le dans du sopalin et dans du papier aluminium.
– Endives : Retirez les feuilles souillées, emballez-les dans du papier absorbant, ensuite conservez-les dans un sac en papier
– Litchis : gardez-les dans un sac en plastique troué dans le bac à légumes. Ils se conservent 4 à 7 jours.
– Maïs : Laissez les épis avec leurs feuilles au frigo. Pour les épis sans feuilles, emballez-les dans du papier aluminium.
– Poivrons : Se conserve dans un sac loin des autres produits car ils produisent beaucoup d’éthylène.
– Radis : Coupez les fanes et conservez-les dans le bac à légumes comme les carottes.

Le Tiramisu à la pêche et aux spéculoos, une recette rafraichissante pour l’été

Avec l’arrivée des beaux jours, les fruits frais et parfumés qui embellissent les étals ne manquent pas d’inspirer les plus gourmets d’entre nous. Pourquoi ne pas essayer une recette de tiramisu inratable qui allie saveur et fraicheur ?

Un zoom sur les origines du tiramisu

La version officielle indique que le tiramisu a été créé dans le restaurant « El Toulà », à Treviso, une ville de la Vénétie. Comme le restaurant était situé à proximité d’une maison de prostitution dont les clients avaient besoin de reprendre des forces, le chef aurait préparé ce dessert pour répondre à leurs attentes. Le nom « tiramisu » (remonte-moi en français) veut dire « se remettre ».

D’autres régions comme la Toscane et le Piémont revendiquent également l’invention de ce dessert qui a suscité un véritable engouement depuis quelques années. Les premiers ont déclaré que le Tiramisu a été préparé pour honorer Cosme de Médicis, en visite dans la ville de Sienne. Les Piémontais, quant à eux, que ce dessert aurait été créé à l’époque où le compte de Cavour Camillo Benso avait tenté de réunifier l’Italie.

Une préparation facile qui ne nécessite pas de cuisson

Pour préparer un tiramisu à la pêche et aux spéculoos pour 6 personnes, il vous faut 6 œufs, 100 g de sucre, 375 g de mascarpone, 10 pêches jaunes, 10 cl de pur jus d’orange, 25 spéculoos et une pincée de sel fin.

Découvrez les différentes étapes de préparation avec Délices et Gourmandises : pelez, dénoyautez et détaillez les pêches en petits dés. Avec l’aide d’un robot, réduisez les spéculoos en chapelure. Utilisez une partie des biscuits en poudre pour garnir le fond de six verres, puis, arrosez avec le pur jus d’orange. Continuez avec une couche de morceaux de pêches.

Préparez la crème en blanchissant les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à obtention d’une mousse blanche. Rajoutez le mascarpone et continuez à fouetter jusqu’à ce que le mélange soit homogène et bien lisse. Dans un autre récipient, battez les blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel. Utilisez une spatule pour mélanger délicatement, sans fouetter, les blancs en neige avec la crème.

Recouvrez le contenu des verres avec cette crème et laissez reposer au réfrigérateur pendant 4 heures. Décorez les verres avec le reste des morceaux de pêches et la chapelure de spéculoos avant de servir.

Quels vins boire en période de forte chaleur ?

Quand le soleil est à son zénith, tout le monde veut se désaltérer avec des boissons rafraîchissantes. Amateur de bons vins, vous vous demandez quelle bouteille choisir pour faire face à la forte chaleur estivale. Délices et Gourmandises vous fournit quelques conseils qui pourront très bien servir quand le thermomètre dépasse les 30 °C.

Les vins fruités et légers à l’honneur

Mettez de côté les vins corsés, aux saveurs intenses et épicées. Il faut privilégier les vins rosés clairs (Tibérius Rosé du Languedoc), les blancs secs aux notes d’agrumes et de fleurs (Riesling d’Alsace, Chardonnay Réserve Martin du Languedoc), et les effervescents frappés, très appréciés pour leurs bulles rafraîchissantes (Mon Bijou, caves de Landiras).

Les vins rosés sont parfaits en apéritifs avec des plats de crudités, de charcuterie et de grillades. Quant aux vins blancs, ils seront meilleurs avec les poissons grillés et les fruits de mer. Il convient toutefois de ne pas les servir frappés. Gardez la température à 12°C minimum. Les vins mousseux et effervescents apportent, pour leur part, une note de légèreté et de fraîcheur à la fin du repas.

Et qu’en est-il des vins rouges ?

L’été n’est pas la saison idéale pour déboucher un grand cru rouge. Il est toutefois possible de choisir des vins rouges plus légers aux tanins plus souples (Domaine du Bosc Rochet AOC Minervois, Château Le Vinata Bordeaux). L’astuce, c’est de placer la bouteille au réfrigérateur 30 min avant de servir pour le rafraîchir légèrement. Il est déconseillé de le laisser plus de temps au frais au risque d’altérer son goût. Les vins rouges accompagnent parfaitement les fromages, les barbecues, et les pizzas.

Dans tous les cas, il est préférable d’alterner les coupes de champagne et les verres de vin avec des verres d’eau, afin de prévenir la déshydratation.

Le cheese-cake, un gâteau idéal pour l’été

Parmi les pâtisseries les plus recommandées pour l’été, le cheese-cake pourrait gagner haut la main. Ce gâteau au fromage blanc, facile à préparer se déguste aussi bien au dessert que pour le quatre heures. En voici une recette que vous ne pourrez pas rater même si vous êtes un apprenti pâtissier.

Les ingrédients qu’il faut pour un cheese-cake pour 10 personnes :

D’abord pour la croûte :
– 250 g de biscuits émiettés. Délices et Gourmandises vous recommande les petits bruns.
– 125 g de beurre fondu
– Deux pincées de muscade ou de cannelle en poudre

Puis pour la garniture :
– 500 g de fromage blanc frais
– 150 g de sucre semoule
– 25 cl de crème fraîche
– 3 œufs moyens
– 2 cuillerées à soupe de farine
– 1 cuillerée à café d’extrait de vanille

Préparer et cuire votre cheese-cake

Préchauffez le four sur thermostat 6 (180 °C)
Faites un mélange homogène avec les biscuits, le beurre fondu et la muscade ou la cannelle.
Beurrez du papier sulfurisé que vous mettrez dans le fond d’un moule de 23 cm de diamètre. Un moule à fond amovible serait idéal pour faciliter le démoulage, mais il faut veiller à ce que le papier dépasse d’environ deux à trois centimètres pour que vous puissiez tirer dessus.
Versez le mélange aux biscuits dans le moule et tapissez bien le fond à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère. Mettez au frais dans le réfrigérateur.
Travaillez le fromage blanc au fouet jusqu’à ce qu’il soit lisse et homogène. Ajoutez le sucre et la farine, puis les œufs un par un. Continuez de battre et ajoutez la crème et l’extrait de vanille.
Sortez la pâte aux biscuits du réfrigérateur et versez la mixture au fromage dessus. Retirez le surplus de croûte qui dépasse pour éviter qu’elle ne brûle.
Enfournez pour environ 1 h. Vérifiez la cuisson en touchant le dessus de la garniture. Il doit être bien ferme.
Attendez que votre cheese-cake soit bien froid avant de démouler et servir.

Bien manger et vivre sereinement malgré le diabète… et ceci n’est pas une arnaque

Dans le livre « Victoire sur le diabète », Natur’Santé propose aux personnes diabétiques des solutions simples, mais efficaces pour réduire les contraintes créées par la maladie et leur permettre de mener une vie normale. Grâce à ces astuces simples, Cécilia a … Lire la suite